l’Escalade (2001)

Bannière Escalade

Le propos L'auteur Distribution Représentations Photos Presse
Le propos


Affiche L'EscaladeImaginez un peu : Onze mois au travail ! Et le douzième pour se refaire une santé. Les vacances ! Alors que faites-vous ? Vous cherchez un endroit où les cris, les bruits, la fureur et les soucis seront à mille lieues du paradis choisi.
Ce paradis, c’est un volcan qui a – officiellement, mais sait-on jamais ? – cessé d’être actif. Seulement voilà, les quatre touristes – un écologiste misanthrope, un retraité des affaires anéanti, une horripilante frustrée, une femme mûre et noble à la recherche de son passé – ne sont vraiment pas faits pour s’entendre. On a beau y mettre du sien, la fatigue de l’escalade aidant, ça craque de partout. D’autant plus que le guide n’est pas à la hauteur, c’est le cas de le dire.
Avec ses intonations populaires et son vocabulaire racoleur, il ne fait que jeter de l’huile sur le feu… de ce volcan qui n’est peut-être pas si éteint qu’on ne le croit !
Danger : la lave n’est pas loin… Et le groupe, encordé, donc solidaire malgré lui, a envie de laver son linge sale en famille.
Bien sûr, l’amour pourrait tout arranger. Car cette excursion comique baigne aussi bien dans la violence que dans l’amour…
Seulement quand la panique gagne nos frères humains, tout ce qui est simple se complique : la bouche du cratère se fend, comme pour se moquer !
Comme pour attendre, béante, une victime plus ou moins innocente.
Un regard d’ethnologue sur l’espèce humaine, tel est le pari de Victor Haïm dont la vision pénétrante juge sans condamner, ironise sans se moquer. Les grandes inquiétudes de notre monde percent ainsi au fur et à mesure d’une ascension aussi fatale qu’hilarante : le totalitarisme, né de l’ignorance et de la faiblesse, la bêtise aveugle et l’intolérance, conséquences d’un instinct privé de sentiments.
Un spectacle drôle mais intensément humain ; du style sur de l’idée comme de l’émail sur une dent, mais une dent aussi dure que brillante.

L’auteur : Victor Haïm


Né en 1935, Victor Haïm est dramaturge, metteur en scène et comédien.Sa carrière d’auteur dramatique commence en 1963 avec La Peau du Carnassier qui marque leVictor Haïm début d’une longue série de pièces jouées régulièrement : Mourir en chantant en 1966, La Peau d’un fruit en 1972, qui reçoit le prix Ibsen, Abraham et Samuel en 1974, qui reçoit le prix des « U », La Visite en 1975, Accordez vos violons en 1981, etc. La majorité de ses pièces sont publiées aux éditions L’Avant-scène théâtre.En tant que scénariste, il participe à l’écriture de certaines séries télévisées et de téléfilms.On l’a vu aussi en comédien dans certaines de ses pièces et dans des dramatiques télévisés comme Les Brigades du tigre, La Vérité si je mens, etc. Depuis une quinzaine d’années, il exerce les fonctions de secrétaire au Centre français du théâtre dépendant de l’UNESCO.

La distribution
Stéphane Galéa Stéphane Galéa, Clovis
Isabelle Toche, Brunhilde Isabelle Toche
Félix Chabaud Félix Chabaud, Abel
Brigitte Soirat, Diane Brigitte Soirat
Yves Guillerault Yves Guillerault, le guide

Mise en scène :
Yves Guillerault 

Décors :
Félix Chabaud

Costumes :
Isabelle Toche

Marionnettes :
Brigitte Soirat

Musique :
Stéphane Galéa

Régie éclairage & son :
Pierre Talou,
Dominique Hirt,
Jean-Marie Hirt

Les représentations


Générale : vendredi 30 mars 2001 au 1000 Club – Fayence, Var.

Première : samedi 31 mars 2001 au 1000 Club – Fayence, Var.

2ème : dimanche 1er avril 2001 au 1000 Club – Fayence, Var.

3ème : samedi 7 avril 2001, Espace Ranguin à Cannes, Alpes-Maritimes.

4ème : vendredi 8 juin 2001, Centre Culturel de
St.Paul-en-Forêt, Var.

5ème : vendredi 20 juillet 2001, Place de l’église à Mons, Var.

6ème : vendredi 27 juillet 2001, à Sisteron Alpes-de-Haute-Provence, dans le cadre du festival « Rues en fête ».

7ème : dimanche 29 juillet 2001 à St.Pierre-d’Argençon
Alpes-de-Haute-Provence.

8ème : mardi 31 juillet 2001 à St.Paul-sur-Ubaye
Alpes-de-Haute-Provence.

9ème : jeudi 9 août 2001 à Savines-le-Lac Hautes-Alpes.

10ème : samedi 11 août 2001 à La Chapelle-en-Valgaudemar Hautes-Alpes, dans le cadre de la « Fête de la Montagne ».

11ème : samedi 13 octobre 2001 à Charleval, Bouches-du-Rhône, dans le cadre du festival « Scènes de village » (organisé par l’Union Régionale des Foyers Ruraux P.A.C.A.

12ème : samedi 23 février 2002 à Montauroux Var dans le cadre de la programmation de la Maison Pour Tous, au profit d’Amnesty International.

Les photos



La presse


Dernière mise à jour effectuée sur cette page : 2018-05-28 à 18:46:02